Déesse Rosmerta

Grès

Déesse Rosmerta au Musée de Berck sur Mer

45 x 17 x 22 cm

Consulter et télécharger le panneau d'affichage archéologique de la Déesse Rosmerta au Musée de Berck-sur-mer.

Collection personnelle

Plus de détails

  • Panneau d'affichage archéologique de la Déesse Rosmerta

    Ce panneau d'affichage archéologique avec les illustrations est disponible en téléchargement : Cartel-Rosmerta.pdf.

    Connu par les photographies aériennes de Roger Agache et la découverte d’objets dans les labours, le site de Dompierre-sur-Authie a été fouillé sous la direction de Daniel Piton dans les années 1990. La vocation religieuse que suggéraient l’organisation et le plan des bâtiments, dont ne subsistaient que les fondations, a été vérifiée. Très vite, il est apparu que les temples gallo-romains avaient succédé à un lieu de culte plus ancien, marqué par le dépôt de nombreuses offrandes, et que l’on pouvait supposer une certaine continuité de la pratique religieuse.

    Lors des premières fouilles, la découverte d’une inscription sur les restes du socle d’une statue avait permis de mettre un nom sur la divinité vénérée à cet endroit. Rosmerta fait partie des divinités celtiques que la religion romaine a assimilées et latinisées (elle est devenue l’épouse de Mercure et est représentée généralement en matrone tenant une corne d’abondance). Cette interpretatio romana a progressivement
    effacé le souvenir des attributs originels d’une divinité dont les celtes ne nous avaient, jusqu’alors, laissé
    aucune représentation. Ceci suffit à signifier l’extrême importance de la découverte réalisée cette année, lors de la reprise des fouilles sous l’autorité de Sophie Verger.


    Sous le niveau des dépôts d’offrandes autrefois étudiés par Daniel Piton, elle a mis au jour une favissa (fosse rituelle) où avait été déposée une statue antérieure à la romanisation du site. Rosmerta y est représentée sous la forme d’une ourse plantureuse allaitant deux oursons.

    Cette formidable découverte permet en outre de réinterpréter des éléments issus de la première fouille. Le décor zoomorphe de certaines boucles complexes, déposées en offrandes, devient maintenant parfaitement compréhensible : le crochet d’attache est une figuration stylisée de la tête de Rosmerta.

    Télécharger ce panneau archéologique avec les illustrations au format pdf : Cartel-Rosmerta.pdf

Autres sculptures :

  308ab4b39eff3bee180124b8cef5905e